DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espace : bientôt une base lunaire dans une grotte géante ?

Cette cavité de 50 kilomètres de long découverte sur la Lune pourrait un jour accueillir des colonies humaines.

Vous lisez:

Espace : bientôt une base lunaire dans une grotte géante ?

Taille du texte Aa Aa

Cette découverte va peut-être relancer les missions habitées sur la lune. Des scientifiques de l’agence spatiale japonaise JAXA ont en effet mis au jour une cavité qui pourrait un jour accueillir une base lunaire. “Nous pensions que de tels endroits existaient (…), mais cela n’avait pas encore été confirmé jusqu‘à présent” a indiqué Junichi Haruyama, l’un des chercheurs de la Jaxa qui a participé à cette recherche.

La grotte découverte par la sonde japonaise d’observation lunaire SELENE mesurerait une centaine de mètres de large et surtout 50 kilomètres de long. De quoi faire tenir à l’intérieur de celle-ci, une ville de la taille de Philadelphie selon des chercheurs de l’université Perdue, dans l’Indiana aux Etats-Unis, qui ont également contribué à cette étude.


Illustration: Purdue University/David Blair

Cette cavité, qui se trouve dans la région des collines de Marius, doit son origine à l’intense activité volcanique qui sévissait sur la lune, voici des milliards d’années. Depuis des décennies, les spécialistes avaient avancé l’hypothèse que le sol de la Lune puisse être parcouru par des tunnels creusés par de la lave. L’étude de la Jaxa confirme donc l’existence de ces “tubes de lave”.

Jusqu‘à présent, aucune mission spatiale n’est restée sur la Lune plus de trois jours. Contrairement à notre planète, la Lune ne dispose pas d’atmosphère ou de champ magnétique, ce qui rend la tâche des astronautes des plus ardues . Sur place, ils doivent composer avec des variations de températures extrêmes ou subir d’intenses radiations. Mais surtout, ils doivent se protéger de la chute d’innombrables météorites. Bref, notre satellite n’est pas un lieu spécialement accueillant.

Cette grotte, qui ne risque pas de s‘écrouler selon les chercheurs, semble être toute désignée pour établir, bien à l’abri, de futures colonies. “Nous n’avons pas encore vu l’intérieur de la grotte elle-même donc il y a fort à parier que son exploration fournira de plus amples détails” a également déclaré Junichi Haruyama de l’agence spatiale japonaise. Une exploration qui permettra, peut-être de rentrer en contact avec les sélénites, chers au baron de Münchhausen ou à Georges Méliès.