DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catalogne : le Sénat espagnol vote la mise sous tutelle de la région

Le Sénat espagnol a autorisé vendredi le gouvernement de Mariano Rajoy à prendre des mesures de mise sous tutelle de la Catalogne, qui comprennent notamment la destitution de ses dirigeants indépendantistes.

Vous lisez:

Catalogne : le Sénat espagnol vote la mise sous tutelle de la région

Taille du texte Aa Aa

Le Sénat espagnol a autorisé vendredi le gouvernement de Mariano Rajoy à prendre des mesures de mise sous tutelle de la Catalogne, qui comprennent notamment la destitution de ses dirigeants indépendantistes.

La proposition du gouvernement, basée sur l’article 155 de la Constitution, a été approuvée par 214 voix pour, 47 contre et une abstention, et sera notamment transmise au gouvernement central et à l’exécutif catalan, a déclaré le président du Sénat, Pio Garcia-Escudero. Quelques minutes auparavant le parlement de Catalogne a adopté une résolution déclarant que la région devient un “Etat indépendant prenant la forme d’une République“.

Les sénateurs ont en revanche rejeté deux amendements.

Un amendement socialiste a fait barrage à la demande du gouvernement central de placer sous tutelle notamment la chaîne de télévision publique catalane TV3 au nom d’”une information fiable, objective et équilibrée“. Cette mesure avait suscité des levées de boucliers au-delà des nationalistes catalans, au nom de la liberté de la presse. Les trois médias publics catalans, TV3, Catalunya Radio et l’Agence catalane d’information, comptant quelque 2 300 employés, avaient qualifié mercredi d’”ingérence inacceptable“ cette tentative.

D’autre part, les sénateurs ont adopté un amendement supprimant un contrôle a priori par le gouvernement central des textes adoptés par le Parlement de Catalogne, jugeant cette mesure anticonstitutionnelle. L’assemblée régionale ne pourra cependant toujours pas présenter de candidat à la tête du gouvernement catalan ni contrôler les décisions prises directement par l’exécutif sous tutelle, et ce jusqu‘à la convocation d‘élections régionales anticipées.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a convoqué un conseil des ministres extraordinaire vendredi à 18h00.

Avec agence (AFP)