DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attaque "terroriste" à la voiture-bélier à New York

Vous lisez:

Attaque "terroriste" à la voiture-bélier à New York

Taille du texte Aa Aa

Au moins huit personnes ont perdu la vie et une douzaine d’autres ont été blessées à New York, dans le sud de Manhattan, fauchées sur une piste cyclable par un homme au volant d’un pick-up. L’attaque s’est produite près de West Side Highway, sur la grande artère de Houston Street.

L’homme de 29 ans est ensuite sorti, armé, de son véhicule – une camionette de location – il a été blessé par balle par un officier de police avant d‘être interpellé, puis hospitalisé.

L’attaque s’est produite peu après 15h.

Le maire de New York, Bill de Blasio, affirme qu’il s’agit d’un acte terroriste “lâche”, compte tenu des déclarations du suspect au moment où il est sorti de son véhicule.
Les autorités n’ont cependant pas révélé ce que l’homme avait dit.

L’identité du suspect n’a pas été révélée par les autorités, mais d’après plusieurs médias américains*, il s’agirait de Sayfullo Saipov, un habitant de Floride, arrivé aux Etats-Unis en 2010.

Quelques heures après les faits, Donald Trump a ordonné un renforcement du contrôle des étrangers voulant entrer dans le pays. Le président américain a twitté ses condoléances aux familles des victimes, puis sans attendre la confirmation de la police et du FBI, il a évoqué l’implication de l’organisation Etat islamique dans un autre tweet : “Nous ne devons pas permettre à l’EI de revenir ou entrer” aux Etats-Unis.



C’est la première fois depuis le 11 septembre 2001 qu’un attentat fait des morts à New York.

Plusieurs dirigeants européens, à commencer par le Français Emmanuel Macron et la Britannique Theresa May qui ont connu plusieurs attentats sur leur sol, ont rapidement manifesté leur solidarité.

“Horrifiée par cette lâche attaque, mes pensées vont vers tous ceux qui ont été touchés, ensemble nous vaincrons le terrorisme”, a tweeté la Première ministre britannique.


“J’exprime l‘émotion et la solidarité de la France à New York et aux Etats-Unis”, a déclaré pour sa part Emmanuel Macron, ajoutant dans un tweet: “notre combat pour la liberté nous unit plus que jamais”.


Les attaques à la voiture-bélier se sont multipliées ces derniers mois. Sept attentats de ce type ont été perpétrés, rien que sur le sol européen, depuis le début de l’année.
Dernier en date : la double-attaque de Barcelone et de Cambrils le 17 août qui a fait 14 morts.

Les analystes estiment que ce mode opératoire est souvent le fait d’individus isolés, qui passent à l’acte de leur propre chef, sans consigne directe d’un groupe ou d’une entité.

Avec AFP.