DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le camp de réfugiés de Manus évacué

Les autorités de Papouasie-Nouvelle-Guinée avaient ordonné la fermeture de ce camp de migrants géré par l'Australie

Vous lisez:

Le camp de réfugiés de Manus évacué

Taille du texte Aa Aa

L'ancien camp de réfugiés de Manus en Papouasie-Nouvelle-Guinée est désormais vide. Les dernières évacuations ont eu lieu vendredi, selon les autorités locales.

Comme la veille, la police a dû employer la force après trois semaines de bras de fer avec plusieurs centaines de demandeurs d'asile qui refusaient de quitter le camp.

Ce centre était devenu un véritable lieu de non-droit, et très critiqué par les ONG.

Géré par l'Australie le camp avait finalement été jugé illégal par les autorités papouasiennes qui avaient ordonné sa fermetrue brutale prenant de court le gouvernement australien.

Malcolm Turnbull, Premier ministre australien : "A présent, je suis heureux de dire, au sujet du centre de Manus que les bus sont en train de partir conformément aux directives légales des autorités locales. Les bus se rendent vers d'autres installations comme cela était prévu."

Les demandeurs d'asile se sont vus offrir trois propositions. Soit être évacués aux Etats-Unis conformément à un accord entre l'Australie et Washington, soit rentrer chez eux ou rester en Papouasie-Nouvelle-Guinée. 

Avec Agences