DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une grande enseigne française dit non au #BlackFriday

La Camif veut au contraire utiliser ce vendredi pour dénoncer les effets induits par la surconsommation.

Vous lisez:

Une grande enseigne française dit non au #BlackFriday

Taille du texte Aa Aa

Pourquoi faire comme tout le monde ? En France, la Camif a décidé de prendre le contre-pied de la "déferlante" du Black Friday. En effet, l’enseigne de distribution n'offre pas sur son site, d’opérations spéciales ou encore moins de promotions…C’est simple, rien n’est à vendre du tout ! A la place, l’entreprise propose aux internautes de donner leurs vieux meubles ou objets pour dénoncer le syndrome de “la surconsommation”. 

“Aujourd’hui, c’est Black Friday ! Un de ces jours tout droit importés des Etats-Unis, syndrome d’une surconsommation absurde au vue des défis actuels.” 

La Camif, qui puise ses origines dans le mouvement mutualiste et solidaire, ne vendra rien ce 24 novembre. A l’opposé, l’entreprise, basée à Niort dans l’ouest de la France, propose de dédier cette journée au recyclage et au don. 

La Camif en profite également pour mettre en lumière l’action d’associations luttant contre le gaspillage comme à la Maison du Zéro Déchet, ou promouvant la réinsertion en donnant une seconde vie aux vieux meubles ou en réparant des appareils électroménagers comme comme Emmaüs Defi ou Envie

Les bienfaits de l’économie circulaire sont aussi mis en avant grâce à d’autres associations comme La Matière implantée à La Rochelle en Charente-Maritime. 

De plus, La Camif via #OnDonneTout sur les réseaux sociaux, appelle à rejoindre le mouvement et à “consommer autrement”.