DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

PyeongChang : des JO d'hiver 2018 et bien d'autres choses encore

PyeongChang veut mettre en valeur ses attraits touristiques en marge de ses prochains Jeux olympiques d'hiver.

Vous lisez:

PyeongChang : des JO d'hiver 2018 et bien d'autres choses encore

Taille du texte Aa Aa

Elle ne se résume pas aux prochains JO d’hiver qu’elle accueillera en partie à partir du 9 février : sa culture, ses paysages et ses traditions valent aussi le détour. Découvrons Gangneung, une ville balnéaire de Corée du Sud.

En Corée du Sud, Gnagneung, située en bord de mer, est l’une des villes qui accueillera les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang en février prochain. “Si la passion est au coeur de ses Jeux, nous précise Claudio Rosmino en faisant référence au slogan des JO “Passion connectée”, elle ne se cantonne pas au sport : on la retrouve aussi dans les nombreux attraits touristiques de ce territoire. La ville de Gangneung où se dérouleront des épreuves olympiques se distingue par ses activités culturelles et ses traditions locales qui valent le détour,” précise-t-il.

À moins d’une heure et demi de Séoul et à dix minutes de Pyeongchang par le nouveau train à grande vitesse, Gangneung attire déjà de nombreux visiteurs sud-coréens.

“Confucius coréen”

La ville prend soin de protéger son patrimoine historique comme le site d’Ojukheon. C’est là qu’est né le célèbre philosophe Yulgok, surnommé le “Confucius coréen”. “Cette maison est la plus ancienne de Corée du Sud à être construite en bois : elle date de 600 ans,” nous indique notre guide Han Huisuk.

Autre particularité des lieux : les jardins abritent de fascinants bambous noirs dont les chaumes changent de couleur au fil des ans. “Généralement, on connaît bien le bambou vert, mais le bambou d’Ojukheon est noir, explique Han Huisuk. Sa durée de vie est d’environ 60 ans ; les premières années, il est vert ; après trois ans, il devient jaune, puis brun et enfin noir et quand il meurt, il devient blanc,” dit-elle.

La tradition veut que les visiteurs s’arrêtent devant ce mémorial pour brûler de l’encens et honorer la mémoire du personnage emblématique du site. “Ce temple “MoonSeongSa est un mémorial en l’honneur du philosophe Yulgok, poursuit notre guide. Il a été construit en 1975 et les gens viennent ici exprimer leur respect pour son esprit et prier pour être aussi sage que lui,” indique-t-elle.

Riz, légumes et fruits de mer

Toutes les compétitions olympiques sur glace comme le hockey, le patinage et le curling sont programmées dans cette cité balnéaire. Une visite de Gangneung ne sera pas complète sans une halte au marché de Jungang où l’on peut s’imprégner des couleurs et des senteurs de la cuisine sud-coréenne.

Les plats les plus typiques à déguster sur le pouce dans la rue sont le poulet frit et le pancake coréen. Pour découvrir un menu plus élaboré, nous nous rendons dans un restaurant traditionnel. La cuisine de cette province se compose principalement de riz, de légumes et de fruits de mer.

“Là, c’est un crabe de notre mer de l’Est : c’est un plat très bon, riche en chitosan ; il est bénéfique pour la mémoire et les lendemains de fête, assure la responsable du restaurant Jeo Bonh-Ja, en nous montrant un plat très copieux. On a aussi du pouple, un autre aliment sain, et des bulots qui ont une texture superbe et un goût très subtil ; on ajoute quelques calamars de Kwando, une île réputée pour cela, et puis, tout est frais,” insiste-t-elle.

Traditionnellement, de nombreux plats d’accompagnement sont servis au cours du repas. Bon nombre d’entre eux sont marinés et saumurés. Pour apprécier, il faut aimer les saveurs épicées et piquantes.

“Je suppose que vous n’avez jamais goûté un plat de fruits de mer aussi garni : c’est un plat très sain et typique de la région,” souligne Jeo Bonh-Ja en nous invitant à déguster.

Évènements sportifs et culturels

Pendant les Jeux olympiques du 9 au 25 février prochain, les touristes auront l’occasion en parallèle des compétitions, d’assister à de nombreux évènements qui mêleront plusieurs cultures asiatiques.

“L’un des slogans de ces Jeux, c’est : “De nouveaux horizons”, c’est une ouverture nouvelle sur l’Asie, fait remarquer le gouverneur de cette province de Gangwon, Choi Moon-Soon. Donc, on a invité des pays où l’on ne pratique pas les sports de glisse, mais qui seront nos partenaires pour ce qui concerne la culture, renchérit-il. D’un côté, il y aura les évènements sportifs et de l’autre, un très grand nombre d‘évènements culturels. Ce sera la première fois qu’on aura les deux en même temps,” assure-t-il.

Au-delà des retombées directes des JO, les organisateurs espèrent que l‘évènement aura pour effet d’encourager le développement régional et national sur le long terme.