DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Bachar est l'ennemi du peuple syrien, mon ennemi c'est Daech"

Vous lisez:

"Bachar est l'ennemi du peuple syrien, mon ennemi c'est Daech"

"Bachar est l'ennemi du peuple syrien, mon ennemi c'est Daech"
Taille du texte Aa Aa

Emmanuel Macron a clarifié sa position sur le conflit en Syrie lors d'une interview accordée à France 2. Le président français a justifié le virage pris par le Quai d'Orsay, qui refusait depuis des années d'envisager toute sortie de crise incluant Bachar Al-Assad.

"J'ai souhaité coopérer avec d'autres puissances, car j'ai dit "ma prioté c'est l'extermination de Daech, avant Bachar". Bachar est l'ennemi du peuple syrien, mon ennemi c'est daech si je devais résumer ma pensée. On vient de gagner la guerre en Irak avec la coalition. Le 9 décembre, le Premier ministre irakien Al Abadi a annoncé la fin de la guerre et la victoire face à Daech. Et je pense que d'ici mi, fin-février, nous aurons gagné la guerre en Syrie. Bachar al-Assad sera là", a déclaré le dirigeant français,car "il est protégé par ceux qui ont gagné la guerre sur le terrain, que ce soit l'Iran ou la Russie".

Emmanuel Macron a dit se fixer pour objectif la démilitarisation de la Syrie et une solution politique sur le modèle libanais, afin de protéger toutes les minorités. 

Il a confirmé qu'il s'apprêtait à parler l'an prochain à "parler avec les représentants" du régime syrien, mais aussi avec ceux qui ont fui le pays pour des raisons de sécurité.

Bachar al Assad devra répondre de ses crimes "devant son peuple et devant la justice internationale", a toutefois estimé le président français.