DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Général bulgare nazi honoré, défilé condamné

Vous lisez:

Général bulgare nazi honoré, défilé condamné

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs centaines de nationalistes ont marché, samedi 17 février 2018, dans les rues de la capitale bulgare, Sofia, pour honorer la mémoire du général Hristo Lukov. Ce ministre de la guerre de 1935 à 1938 avait noué des liens étroits avec l'Allemagne nazie. Il avait d'ailleurs fait adopter, dans son pays, une loi sur le modèle des interdits faits aux juifs en Allemagne sous le régime hitlérien - privation des droits civiques, interdiction d'exercer des professions, biens confisqués, etc. Des militants allemand, suédois, hongrois et estonien s'étaient joints à la manifestation.

La maire de Sofia, Jordanka Fandakova, avait tenté d'empêcher ce défilé, considérant qu'il "n'avait pas sa place dans sa ville". Mais un tribunal l'avait autorisé. Dimanche, la ministre bulgare des Affaires étrangères, Ekaterina Zaharieva, a fermement condamné la marche, en la qualifiant de "manifestation d'intolérance, un mois après avoir rendu hommage aux victimes de l'holocauste". Elle a jugé "absolument inacceptable" un acte "glorifiant l'idéologie nazie". Le Congrès juif mondial a vu dans cette marche des scènes rappelant 1940...

D'un point de vue strictement politique, cette manifestation tombe mal, alors que la Bulgarie exerce, au premier semestre 2018, la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne, et que son gouvernement tente de donner du pays une image d'ouverture... même s'il compte des ministres nationalistes en son sein.