DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Jan Kuciak : démission d'un ministre

Vous lisez:

Affaire Jan Kuciak : démission d'un ministre

Taille du texte Aa Aa

Marek Madaric quitte le gouvernement slovaque. Dans un pays profondément choqué par le meurtre d'un journaliste d'investigation, le ministre de la Culture a choisi de se retirer.

"Cette démission est une décision personnelle, qui ne concerne aucun autre responsable politique, a déclaré le ministre. Simplement, en tant que ministre de la Culture, je ne peux pas assumer le fait qu'un journaliste ait été assassiné au cours de mon mandat."

Retrouvé mort, une balle dans le thorax, Jan Kuciak enquêtait sur une affaire de corruption et des liens présumés entre des hommes d'affaires italiens soupçonnés d'être de mèche avec la mafia calabraise et des personnalités politiques influentes, y compris au sein du gouvernement slovaque. Une version inachevée de son article a été publiée par plusieurs médias.

D'aucuns s'interrogent aussi sur l'incendie survenu au siège de l'administration financière à Kosice, qui abritait des documents fiscaux liés à son enquête.

Les corps sans vie du journaliste de 27 ans et de sa compagne ont été retrouvés dimanche dans leur maison de Velka Maca. L'opposition a demandé la démission du chef de la police pour ne pas avoir pris au sérieux les menaces dont Jan Kuciak faisait l'objet. Devant la vague d'indignation provoquée par ce double-meurtre, le Premier ministre Robert Fico, connu pour ses commentaires méprisants envers les journalistes, a offert un million d'euros à qui fournirait des informations aux enquêteurs.