DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L’UE avertit Londres sur le Brexit

Vous lisez:

L’UE avertit Londres sur le Brexit

© Copyright :
REUTERS/Vincent Kessler
Taille du texte Aa Aa

"Le 29 mars 2019 à minuit, le Royaume Uni aura quitté l'Union européenne… et puis le temps viendra où vous regretterez cette décision ". C’est ainsi que le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a répondu aux rires et aux applaudissements des partisans du Brexit présents dans l’hémicycle du Parlement européen.

Lors du débat consacré à la sortie du Royaume-Uni les eurodéputés ont demandé plus de précisions de la part des autorités britanniques. Les parlementaires répètent aussi que Londres devra respecter l'intégrité du marché unique. Autrement dit, pas question d'une Europe à la carte. Pour le co-président des Verts quitter l’union douanière et le marché unique tout en maintenant l’Accord du Vendredi saint en Irlande et sans mettre de nouvelles barrières réglementaires relèvent de la quadrature du cercle. "Cela n'a rien à voir avec le soi-disant entêtement de l'UE à 27, cela a à avoir avec l'entêtement des faits ", précise Philippe Lamberts.

L'ancien dirigeant du UKIP, l'europhobe Nigel Farage, demande à la Première ministre britannique d'adopter lors du sommet européen la semaine prochaine la même attitude que le président américain. "Soyez ferme contre la Commission européenne, contre ces tyrans non-élus et gardez à l'esprit les élections italiennes, ne sont-elles pas formidables? Il est clair que la partie est jouée de toute façon ", assure-t-il. Pour le Parlement européen un accord d’association est le cadre le plus adapté pour définir le partenariat futur entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.