DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Incendie en Russie : colère, deuil et justice

Vous lisez:

Incendie en Russie : colère, deuil et justice

Taille du texte Aa Aa

Deux personnes ont été placées en détention provisoire mercredi par la justice russe dont Sergueï Antyushin, un gardien de sécurité du centre commercial.

Pour la juge Irina Masalitina, _"les caractéristiques de sa personnalité laissent supposer qu'en restant libre, il pourrait prendre des mesures pour dissimuler les traces d'un crime, pour exercer une pression sur les enquêteurs et les membre du tribunal".

Mais pour le père de Sergueï Antyushin, son fils, accusé d'avoir omis d'activer le système d'alarme incendie, sert de bouc émissaire. "Sur le banc des accusés, on devrait voir d'autres personnes. Là, ils ont attrapé le petit poisson",_ a déclaré Igor Antyushin.

La responsable du centre commercial est quant à elle accusée de négligence.

Mercredi, la famille Agarkov a assisté à l'enterrement de deux de ses enfants âgés de 8 et 10 ans. Les enfants ont péri aux côtés de leur grand-mère dans le cinéma situé au dernier étage du centre commercial.

Sur les 64 personnes tuées dans l'incendie, 41 étaient des enfants. Après ce drame, de nombreux Russes ont manifesté leur colère.