DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affrontements à Gaza : 30 morts en 8 jours

Vous lisez:

Affrontements à Gaza : 30 morts en 8 jours

Taille du texte Aa Aa

Malgré les appels au calme, la situation s'est encore aggravée vendredi à la frontière entre la bande de Gaza et Israël. En huit jours, 30 Palestiniens ont été tués depuis le déclenchement des manifestations en mémoire des Palestiniens chassés de leurs terres après la création la création d'Israël en 1948.

Samedi, l'ambassadeur koweïtien à l'ONU a condamné ce regain de violence. "Nous condamnons avec la plus grande fermeté le meurtre et les blessures des Palestiniens par les forces israéliennes alors qu'ils protestent pour leurs droits inaliénables", a déclaré Mansour Al-Otabi. "Encore une fois, nous nous faisons l'écho de l'appel du secrétaire général de l'ONU en faveur d'une enquête indépendante et transparente sur ces événements. Nous réaffirmons également l'importance de fournir une protection internationale aux Palestiniens".

Pour justifier l'usage de la force, l'armée israélienne a diffusé des images montrant un homme tentant de couper la clôture qui sépare la bande de Gaza du territoire israélien.

Lieutenant Colonel Jonathan Conricus, porte-parole de l'armée israélienne : "Ce n'est en aucun cas une manifestation pacifique, c'est une émeute utilisant des moyens violents. Le but de cette émeute, selon ce que dit le Hamas - qui est l'organisateur - c'est qu'ils veulent effacer la frontière, ils veulent pénétrer en Israël. Il essayent d'utiliser ces émeutes pour forcer la frontière et de faire passer des terroristes en Israël."

Vendredi, neuf Palestiniens, dont un adolescent et un journaliste ont été tués par des soldats israéliens. Plus de 400 manifestants auraient également été blessés par balles ou par des tirs de gaz lacrymogènes.

Le bilan actuel des affrontements est le plus sanglant depuis la dernière guerre entre Israël et le mouvement islamiste Hamas en 2014.

Avec Agences