DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Budapest, 30 000 personnes marchent contre VIktor Orban

Vous lisez:

A Budapest, 30 000 personnes marchent contre VIktor Orban

A Budapest, 30 000 personnes marchent contre VIktor Orban
Taille du texte Aa Aa

Non à l'emprise de Viktor Orban sur la Hongrie. Des dizaines de milliers de personnes ont défilé ce samedi dans le centre de Budapest pour dénoncer le régime autoritaire. Tous dénonçaient la corruption des politiques et l'absence de médias publics indépendants. Le Premier ministre Viktor Orban a décroché le 8 avril dernier un troisième mandat consécutif.

"Viktor Orban ne dira pas comment y arriver, confie Eszter. C'est à la nation entière de dire comment elle veut parvenir à ces changements. Comme dit le poème, 'Bien que les navires flottent à la surface et que les océans dansent en dessous, c'est l'eau qui décide."

"Malheureusement, ni la manifestation de samedi dernier, ni celle-ci ni la prochaine n'aura de résultats, estime Gergo. Nous souhaitons juste montrer que beaucoup de gens ne se rendent pas, ne croient pas ce que dit le gouvernement. Nous souhaitons vraiment agir contre ce qui se passe en Hongrie."

"Des gens d'opinions très différentes ont rejoint la manifestation, rapporte l'envoyé spécial d'Euronews Robert Csakany. Certains ont du mal à croire à un changement, et d'autres pensent que c'est possible, puisque c'est bien la foule qui a fait reculer le gouvernement sur la candidature aux JO de 2024."

Plusieurs manifestants cherchaient à serrer la main ou à prendre un selfie avec les dirigeants des partis d'opposition. Le principal porte-parole de l'événement était Peter Marki-Zay, qui a remporté un siège de maire contre le parti d'Orban dans une ville de province. Il s'en est pris au gouvernement mais aussi à l'opposition. "Le peuple hongrois mérite une opposition qui refuse la corruption et l'intimidation, pas seulement dans les mots, qui se lève pour tous les Hongrois, pour défendre les valeurs nationales et européennes, et qui n'imagine pas notre avenir du côté de quelques dictateurs d'Asie" a-t-il lancé à la foule.

La prochaine manifestation est prévue le 8 mai devant le Parlement.