DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Victoire d'Ivan Duque, la droite dure de retour en Colombie ?

Vous lisez:

Victoire d'Ivan Duque, la droite dure de retour en Colombie ?

Victoire d'Ivan Duque, la droite dure de retour en Colombie ?
Taille du texte Aa Aa

Ce serait la droite dure qui revient à la tête de la Colombie. Ivan Duque, 41 ans, est le nouveau président élu et Marta Lucia Ramirez la première vice-présidente de l'histoire du pays. Dans son discours de victoire, Duque a promis deux choses : unifier la Colombie et apporter des corrections à l'accord de paix signé en 2016 avec les FARC par son prédécesseur, Juan Manuel Santos.

"C'est l'opportunité que nous attendions pour dépasser la page de la polarisation, la page des griefs, la page du poison. Je ne reconnais pas d'ennemis en Colombie. Je ne gouvernerai pas avec haine, et je ne détesterai aucun Colombien."

Un discours qui devrait rassurer le parti FARC qui appelle néanmoins le nouveau président "au bon sens". Ivan Duque a en effet jugé le texte de l'accord trop laxiste avec les ex-chefs guerilleros. Il estime que l'accord de 2016 a polarisé le pays et veut, je cite, que "les victimes soient au centre du processus, pour garantir vérité, justice et réparation".

Ivan Duque l'a emporté avec 53,9 % des voix contre 41,8 % des suffrages pour son adversaire, Gustavo Petro, 58 ans. Celui-ci est issu du mouvement Colombie humaine. C'est le premier candidat de gauche à parvenir aussi loin dans une course présidentielle, qui plus est, la première depuis l'accord de paix historique avec les FARC.

Ivan Duque est plutôt un novice en politique. Il a été élu une fois sénateur et c'est le dauphin de l'ex-président conservateur Alvaro Uribe. Il se défend d'ailleurs d'être sa marionnette. Il est soutenu par les conservateurs, les partis chrétiens, les évangéliques et l'ultra-droite.