L'Allemagne durcit les restrictions pour les non-vaccinés pour contrer la nouvelle vague épidémique

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Des personnes font la queue pour se faire vacciner dans un centre de vaccination de Lisbonne, le 1er décembre 2021
Des personnes font la queue pour se faire vacciner dans un centre de vaccination de Lisbonne, le 1er décembre 2021   -   Tous droits réservés  Armando Franca / AP photos

L'Allemagne a décidé de durcir les restrictions visant les personnes non vaccinées contre le Covid-19. Les autorités ont ainsi décidé d'imposer aux non-vaccinés un quasi confinement, sans accès aux commerces non essentiels, restaurants, lieux de culture ou de loisirs.

L'Allemagne a décidé ce jeudi d'imposer de sévères restrictions aux non-vaccinés pour tenter d'endiguer la virulente quatrième vague d'infections.

"La situation est très, très difficile", a souligné le futur chancelier, Olaf Scholz, à l'issue d'une réunion avec Angela Merkel et les 16 régions du pays.

John Macdougall/(c) AFP-Pool
Angela Merkel, Olaf Scholz et des élus régionaux, à l'issue d'une réunion à Berlin le 02/12/2021John Macdougall/(c) AFP-Pool

Si les chiffres se stabilisent ces derniers jours, ils restent globalement alarmants, avec des dizaines de milliers de cas supplémentaires chaque jour, une incidence proche de 440 et de nombreux hôpitaux proches de la saturation.

Pour y faire face, les autorités ont décidé de cibler les personnes non-vaccinées, qui représentent à peu près un tiers de la population.

Dans le détail, les non-vaccinés ne pourront plus se rendre :

  • dans les commerces non essentiels
  • sur les marchés de Noël
  • aux restaurants
  • dans les lieux de culture ou de loisirs

C'est la règle dite "2G" ("vacciné ou guéri") qui s'applique à un très grand nombre de situation. Cette limitation est qualifiée par plusieurs responsables politiques de "confinement" pour ceux qui n'ont pas reçu d'injection.

Les non-vaccinés doivent aussi désormais limiter leurs contacts, à domicile ou à l'extérieur, à deux autres personnes maximum d'un autre foyer.

Pour éviter les rassemblements durant les Fêtes de fin d'années, gouvernement et Länder ont aussi interdit les pétards et feux d'artifice, très prisés des Allemands.

Clubs et boîtes de nuit devront fermer à partir d'une incidence de 350, un indice actuellement dépassé dans une majorité de régions.

Le port du masque redevient obligatoire dans les établissements scolaires du pays.

Vers une obligation vaccinale

Ces nouvelles mesures ont été prises à l'issue d'une réunion entre la chancelière sortante, son successeur Olaf Scholz et les dirigeants des 16 régions du pays. Ils ont également confirmé qu'un projet de loi sur l'obligation vaccinale, à laquelle M. Scholz et Mme Merkel sont favorables, serait soumis au parlement pour une entrée en vigueur en février ou mars.

Si la situation sanitaire se stabilise ces derniers jours, elle reste globalement alarmante, avec des dizaines de milliers de cas supplémentaires chaque jour, une incidence nationale proche de 440 et de nombreux hôpitaux proches de la saturation.

"La charge de travail dans les hôpitaux atteint parfois ses limites", a décrit Mme Merkel en présentant les mesures. Elle a appelé à "un acte de solidarité nationale, afin de faire baisser le nombre d'infections".