Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Birmanie: la junte libère plus de 800 prisonniers à l'occasion de la fête nationale

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Birmanie: la junte libère plus de 800 prisonniers à l'occasion de la fête nationale
Tous droits réservés  AP/AP

En Birmanie, des familles attendent avec impatience devant la prison d'Insein, dans le sud du pays, pour retrouver leurs proches qui vont être libérés par le pouvoir en place.

La junte militaire a annoncé samedi qu'elle allait relâcher plus de 800 prisonniers dans le cadre d'une amnistie à l'occasion de la fête nationale du Jour de l'Union.

Selon une "ordonnance de grâce en commémoration du jubilé de diamant du Jour de l'Union", qui tombe samedi, 814 prisonniers seront relâchés, a annoncé dans un communiqué le chef de la junte Min Aung Hlaing.

Cette amnistie concerne principalement des prisonniers de Rangoun, a précisé le porte-parole de la junte Zaw Min Tun, sans préciser si l'universitaire australien Sean Turnell ferait partie ou non de ces détenus libérés.

Cette amnistie concerne principalement des prisonniers de Rangoun, mais le nombre de détenus politiques parmi ceux qui seront libérés n’a pas été précisé.

La junte avait relâché près de 23 000 détenus en avril l'an dernier, les organisations de défense des droits craignant à l'époque qu'il s'agisse de faire de la place dans les prisons pour enfermer les opposants et semer le chaos dans la population. Un même nombre de prisonniers avaient été libérés pour le Jour de l'Union l'an dernier.

HCR : "Il y a détérioration rapide de la situation sécuritaire"

De son côté, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a annoncé vendredi une détérioration rapide de la situation sécuritaire dans le pays.

"Avec l’intensification du conflit armé, la sécurité se détériore rapidement dans tout le pays et il n’y a aucun signe d'apaisement. Le HCR prévoit donc une augmentation des personnes déplacées à l’intérieur du pays", dit le porte-parole du HCR, Matthew Saltmarsh.

Le coup d'Etat du 1er février 2021 a déclenché de grandes manifestations et une répression militaire sanglante, avec plus de 1 500 civils tués et près de 12 000 arrestations, selon un groupe local de surveillance.

Le Jour de l'Union en Birmanie

Dans la capitale Naypyidaw, la junte a célébré ce vendredo, le Jour de l'Union par un défilé des centaines de militaires et de fonctionnaires.

Dans un discours, Min Aung Hlaing a répété ses accusations de fraude lors des élections de 2020 remportées par Aung San Suu Kyi et a appelé la multitude d'organisations ethniques armées qui se battent contre l'armée birmane, et entre elle, à s'asseoir à la table des négociations.

Le 12 février est une fête nationale en l'honneur d'Aung San, père de l'indépendance birmane.