Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ukraine : Odessa et Lviv se préparent à une possible invasion russe

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec Agences
Un homme se tient à côté d'une sculpture recouverte d'une bâche dans le centre-ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, vendredi 4 mars 2022.
Un homme se tient à côté d'une sculpture recouverte d'une bâche dans le centre-ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, vendredi 4 mars 2022.   -   Tous droits réservés  Bernat Armangue/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved   -  

La ville portuaire d'Odessa reste sous contrôle ukrainien et est pour l'instant épargnée par les combats. Mais des craintes ont émergé sur une possible attaque et le débarquement de soldats russes actuellement stationnés sur des navires de guerre au large dans la mer Noire. Alors, sur le rivage, les habitants entassent des sacs de sable et se préparent. Tout le monde se donne la main.

"Je suis ici pour protéger la ville. J'aide pour la cuisine, à remplir les sacs de sable et à nettoyer. Là-bas, il y a ma maison. Nous devons la défendre, c'est comme ça que nous avons été élevés !", raconte Julia, une jeune habitante d'Odessa.

À près de 800 km d’Odessa, dans l'ouest ukrainien, se trouve Lviv. Là-bas, les habitants enveloppent dans des bâches et de la mousse, statues, vitraux et autres monuments culturels de la ville afin de les protéger contre une éventuelle attaque russe.

"Vous savez, il faut du temps pour arriver à Lviv, les troupes russes n’atteindront pas la ville rapidement. Mais si l’on parler de petite frappe nucléaire, alors je pense que Lviv pourrait être une cible", dit Khristina Gorbachevska, une retraitée qui habite à Lviv.

Emilio Morenatti/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Des Ukrainiens se pressent pour essayer de monter dans un train pour Lviv, à la gare de Kyiv, en Ukraine, vendredi 4 mars 2022.Emilio Morenatti/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Lviv est la plus grande ville de l’ouest ukrainien. Elle est devenue la solution de repli pour les missions diplomatiques étrangères, les journalistes et les Ukrainiens qui cherchent à se mettre en sécurité ou à fuir dans un pays voisin.