Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Washington rejette l'offre de Varsovie : les avions de chasse MIG-29 restent en Pologne

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Washington rejette l'offre de Varsovie : les avions de chasse MIG-29 restent en Pologne
Tous droits réservés  Alik Keplicz/AP   -  

Washington a rejeté la proposition de Varsovie, la considérant comme "non viable". Il s'agissait de mettre ses avions à la disposition de l'armée polonaise pour ensuite les livrer à l'Ukraine.

Les Etats-Unis ont rejeté l'offre du gouvernement polonais : Varsovie proposait de fournir des avions de chasse MIG-29 à l'armée américaine, pour ensuite les livrer aux forces ukrainiennes.

Dans un tweet, le porte-parole du Pentagone John Kirby a déclaré que les Etats-Unis continueront à consulter la Pologne et leurs autres alliés de l'OTAN sur cette question et les difficiles défis logistiques qu'elle représente. Mais la proposition de la Pologne n'est pas tenable.

Une proposition surprise

Cette proposition a également surpris les Etats-Unis : la Pologne avait affirmé être prête à "déplacer sans délai et gratuitement tous ses avions MIG-29 sur la base de Ramstein, en Allemagne, et de les mettre à la disposition du gouvernement des Etats-Unis".

Mais selon Washington, Moscou pourrait considérer qu'une telle assistante militaire est une implication directe de l'OTAN dans la guerre avec l'Ukraine. Les Etats-Unis ont jugé irréalisable de récupérer des avions MIG-29 polonais au bénéfice de l'Ukraine, où les combats alternent avec des trêves qui ont enfin permis l'évacuation de civils, depuis les villes parmi les plus touchés par les bombes russes.

Les capacité de ces avions correspondent le plus aux besoins de l'Ukraine pour combattre la Russie. Ce sont d'ailleurs les seuls avions de combat que les pilotes ukrainiens pourraient manier sans formation préalable, puisque ces avions sont de conception russe. Le gouvernement polonais a invité les autres Etats membres de l'OTAN, qui détiennent ces avions, à suivre son exemple.