Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Covid-19 : Shanghaï toujours confinée, heurts entre habitants et policiers

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
une rue de Shanghaï sous confinement depuis début avril
une rue de Shanghaï sous confinement depuis début avril   -   Tous droits réservés  HECTOR RETAMAL/AFP or licensors   -  

La Chine sous le choc de scènes d'affrontements entre des habitants de Shanghaï et des policiers équipés de combinaison de protection. En cause, les mesures draconiennes toujours en vigueur dans la mégapole en proie à une recrudescence de Covid-19.

Les vidéos ont fait le tour des réseaux sociaux jeudi en Chine. Des résidents se seraient opposés à la réquisition de leur appartement pour isoler des personnes positives au coronavirus.

Cet épisode illustre la tension qui règne dans la capitale économique de la Chine, confrontée à sa pire flambée épidémique depuis le début de la crise. Depuis quinze jours, la quasi-totalité des 25 millions d'habitants sont confinés et confrontés à des difficultés d'accès à la nourriture et à d'autres produits de première nécessité.

24 000 nouveaux cas positifs

Malgré un mécontentement croissant, les autorités maintiennent leur politique de "tolérance zéro". Ce vendredi, plus de 24 000 nouvelles infections ont été enregistrées. Même si la plupart sont asymptomatiques, les personnes testées positives sont placées en quarantaine.

De nombreux Chinois refusent par ailleurs d'être placés dans les centres d'isolement du gouvernement, comme ces préfabriqués. Ils se plaignent que ces hébergements ne respectent pas les conditions d'hygiènes minimales.

Vendredi, la métropole de Xi'an a elle aussi annoncé de manière inattendue des restrictions après l'apparition de cas positifs au Covid-19, des mesures qui prendront effet samedi pour au moins quatre jours.