EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

À Shanghai, les autorités maintiennent des restrictions strictes face au Covid-19

Un volontaire utilise un mégaphone pour parler à des habitants d'un immeuble de Shanghai, le 12 avril 2022
Un volontaire utilise un mégaphone pour parler à des habitants d'un immeuble de Shanghai, le 12 avril 2022 Tous droits réservés Chen Jianli/Xinhua via AP
Tous droits réservés Chen Jianli/Xinhua via AP
Par Stephane HamalianEuronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À Shanghai, le confinement strict rend difficile l'approvisionnement en nourriture.

PUBLICITÉ

La métropole de Shanghai affronte sa plus forte poussée de Covid-19 depuis le début de la pandémie. Pour y faire face, la quasi-totalité de ses 25 millions d'habitants sont confinés.

Plus de 23 000 nouveaux cas ont été recensés mardi.

Afin d'assurer l'isolement de ces personnes testées positives du reste de la population, les autorités ont installé des dizaines de milliers de lits dans des centres d'exposition ou des structures préfabriquées, au confort et à l'hygiène parfois rudimentaires.

Sur internet, de nombreux habitants se plaignent d'avoir des difficultés à se faire livrer de la nourriture, notamment en raison d'un manque de personnes pour acheminer les produits. Face à la demande, les principales plateformes en ligne de livraison de repas et produits frais ont par ailleurs déclaré qu'elles allaient renforcer leurs stocks et recruter des milliers de livreurs supplémentaires.

L'épidémie à Shanghai a surpris ses habitants, persuadés qu'aucune flambée épidémique d'ampleur ne pouvait arriver dans la ville la plus développée du pays. Le personnel soignant se dit aussi débordé.  

Face au mécontentement de la population, les autorités ont décidé de desserrer très légèrement l'étau, en assouplissant une politique controversée consistant à séparer les enfants positifs au coronavirus de leurs parents testés négatifs. Les moins de sept ans peuvent désormais a priori être accompagnés.

Dans certains quartiers considérés comme étant à faible risque, les habitants ont pu sortir de chez eux, sous réserve qu'aucun nouveau cas ne soit détecté dans leur zone.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Chine : Shanghaï toujours à l'arrêt, la stratégie "zéro covid" renforcée face à Omicron

Covid-19 : la Chine atteint un nouveau record de contaminations avec 20 000 cas quotidiens

Etats-Unis : les démocrates font pression sur Biden pour qu'il réévalue sa candidature