Perquisition chez Donald Trump : un document rendu public en version expurgée

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Donald Trump
Donald Trump   -   Tous droits réservés  Morry Gash/AP   -  

Les Américains vont savoir pourquoi le FBI s'intéresse aux documents récupérés chez Donald Trump. Un juge américain a ordonné que soit publié ce vendredi un document judiciaire qui détaille les raisons de l'enquête. C'est désormais fait. Mais ce document est en partie "caviardé", c'est à dire que certains extraits sensibles pour la sécurité du pays sont masqués.

Le juge fédéral Bruce Reinhart avait imposé au ministère de la Justice de rendre public ce document clé, censé détailler les raisons qui ont conduit à enquêter sur Donald Trump, citant l'intérêt du public pour la perquisition sans précédent du domicile d'un ancien président américain.

Mais le magistrat avait accepté la demande du ministère de caviarder d'importantes parties du document - qui aurait sinon pu révéler l'identité de certains acteurs du dossier - au nom d'un besoin "impérieux" de protéger les investigations.

AP Photo/Jon Elswick
Une partie du texte "caviardé" portant sur la perquisition chez Donald Trump en Floride, rendu public le 22 août 2022AP Photo/Jon Elswick

Les autorités ont attendu jusqu'à la dernière minute, publiant le document de 38 pages peu après 12h heure locale, soit 16h GMT, heure limite imposée par le juge Reinhart.

Elles s'étaient opposées à la publication dudit document, arguant qu'elle nécessiterait un caviardage "si important que le reste du texte divulgué serait dépourvu de tout contenu significatif".

Le document rendu public ce vendredi indique que les investigations ont démarré lorsque l'agence nationale des archives (NARA) a informé le ministère de la Justice, le 9 février 2022, avoir reçu de la part des équipes de Donald Trump, 15 boîtes de documents contenant notamment, selon la NARA, "des documents top secrets".

La police fédérale a alors ouvert une enquête visant à déterminer "entre autres, comment les documents classifiés avaient quitté la Maison Blanche (...) et s'étaient trouvés stockés" à  Mar-a-Lago, la résidence de Donald Trump en Floride.

Le 8 août, le FBI avait perquisitionné cette propriété de l'ancien président, saisissant des documents confidentiels que le républicain n'avait pas rendus, malgré de multiples demandes. L'un d'eux concerne le président français Emmanuel Macron. Donald Trump qui qui n'exclut pas sa candidature à l'élection présidentielle de 2024, dénonce une "chasse aux sorcières".