William et Kate à Boston pour lutter contre le changement climatique

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Le prince William et son épouse Kate à Boston, vendredi 2 décembre 2022.
Le prince William et son épouse Kate à Boston, vendredi 2 décembre 2022.   -   Tous droits réservés  David L. Ryan/2022 - The Boston Globe

Le président des Etats-Unis Joe Biden a rencontré brièvement vendredi le prince britannique William, héritier du trône de l'ancienne puissance coloniale, à Boston, où le prince de Galles a présidé un gala sur le changement climatique.

Les deux hommes se sont serré la main et ont échangé quelques banalités et plaisanteries sur le froid polaire qui enveloppe la cité historique de la Nouvelle-Angleterre, lors d'une rencontre devant la bibliothèque et le musée John F. Kennedy.

Le voyage de trois jours de William et de son épouse Kate s'est conclu vendredi soir par la deuxième édition du prix "Earthshot" créé par le prince en 2020 pour soutenir des solutions innovantes visant à régénérer la planète et lutter contre le changement climatique. Cinq prix de plus d'un million d'euros ont décernés pour récompenser des projets venus du monde entier.

Une myriade de stars se sont rendus au MGM Music Hall de Boston, parmi lesquelles la chanteuse Billie Eilish et l'acteur Rami Malek. "Earthshot est un moyen de changer les choses, a-t-il déclaré. Il faut inspirer les gens à trouver les meilleures solutions possibles pour sauver cette planète."

Joe Biden, qui vient de recevoir en visite d'Etat son homologue français Emmanuel Macron, était à Boston pour une levée de fonds de son parti démocrate et pour cette rencontre avec William, qui a duré moins d'une heure.

Les deux hommes devaient discuter de "leurs objectifs communs sur le climat" ainsi que des questions de santé mentale et de lutte contre le cancer, avait annoncé la porte-parole de la présidence américaine, Karine Jean-Pierre.

Le prince et la princesse de Galles ont effectué une visite de trois jours à Boston, leur première aux Etats-Unis depuis 2014 et leur première à l'étranger depuis la mort de la reine Elizabeth II, le 8 septembre.