Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Crise du gaz : les Allemands s'empressent de faire des réserves de charbon

Access to the comments Discussion
Par Euronews
En Allemagne, on assiste à une ruée vers le charbon.
En Allemagne, on assiste à une ruée vers le charbon.   -   Tous droits réservés  Frank Rumpenhorst/dpa via AP

Craignant une coupure totale du gaz russe au cours de l'hiver en représailles aux sanctions de l'Union européenne suite à l'invasion de l'Ukraine, certains Allemands se sont mis à faire des réserves de charbon.

À Berlin, le combustible fossile est désormais devenu une denrée rare.

Dans la capitale allemande, 5 000 à 6 000 foyers se chauffent encore au charbon, soit une infime partie des quelque 1,9 million de foyers, indique la ville. Il s'agit souvent de personnes âgées, parfois entièrement dépendantes de ce combustible et vivant dans de vieilles maisons qui n'ont jamais été rénovées, ou d'amateurs de la chaleur lourde émanant de vieux poêles.

Mais cette année, de nouveaux clients sont arrivés "en masse", souligne Frithjof Engelke, dont la petite entreprise s'est également diversifiée dans les granulés de bois et le fioul.

Jean Blum est l'un d'entre eux.

"J'achète du charbon pour la première fois depuis de nombreuses années", a-t-il déclaré. Depuis que sa maison est équipée de gaz, il lui arrive d'allumer son poêle mais uniquement avec du bois.

Et si le prix du charbon a augmenté, il reste bien inférieur à celui du gaz ou du bois.

"Même si c'est mauvais pour la santé, c'est mieux que d'avoir froid", dit-il.

La production de charbon a explosé dans toute l'Allemagne depuis le début de l'année, mais face à la forte demande, les fournisseurs craignent de ne pas pouvoir satisfaire tous les clients pendant l'hiver.

Regardez notre reportage dans le lecteur vidéo ci-dessus.