DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine, 20 ans déjà

Vous lisez:

Ukraine, 20 ans déjà

Taille du texte Aa Aa

L’Ukraine fête le 24 août 2011 ses 20 ans d’indépendance.

Comment le pays, déchiré par le clivage est-ouest, a-t-il changé et évolué ?

Reportage à Kiev.

Kiev est une capitale résolument tournée vers la mordernité. Palaces au style impérial hérités du passé soviétique et édifices historiques coexistent avec des bâtiments plus contemporains, au point que l’UNESCO menace de désinscrire les sites historiques de la liste du Patrimoine Mondial. Ce mélange de tendances nous éclaire cependant sur les changements qui se sont opérés au sein de la société.

“ Jusqu‘à la fin des années 80, la plupart de ces bâtiments abritaient des appartements partagés. Durant la Perestroïka, les gens ont commencé à devenir propriétaires, ce qui a modifié l’habitat. Ils ont acquis des appartements, les transformant parfois en de luxueuses demeures.”, explique l’architecte Georgy Duchovichny.

Détour par le centre ville, devenu un quartier huppé de la capitale. Boutiques de luxe et grandes enseignes internationales se sont imposées ces dernières années. Selon l‘économiste Igor Burakovsky, Kiev incarne l’histoire du développement économique de l’Ukraine :

“ C’est à Kiev que les banques ont proposé les premiers crédits à la consommation. Il est donc devenu relativement facile de se procurer de l’argent, de l’investir, par exemple dans l’immobilier, et ça a aussi permis de booster le développement de la ville.”

Mutations économiques, politiques, l‘ère du changement gagne aussi la sphère culturelle.

Le Centre d’Art Pinchuk en est le symbole.

Premier espace culturel dédié à l’art contemporain en Ukraine, gratuit, il a été financé par Victor Pinchuk. Un milliardaire que les médias étrangers assimilent à une nouvelle génération d’oligarques, plus philanthropes.

Dennis Kazvan, du Centre d’Art Pinchuk, témoigne de ce changement qui caractérise Kiev.

“ Ce n’est pas nécessairement quelque chose que nous attendons, le changement, c’est avant tout ce qui se produit chaque jour dans nos vies.”

“Si on veut savoir à quoi va ressembler un pays dans 20 ans, il faut observer ceux qui ont 20 ans aujourd’hui, et cette nouvelle génération d’Ukrainiens, affranchie de la culture sovétique, est complètement différente.”

Capitale en pleine effervescence, vitrine d’un pays tourné vers l’avenir, Kiev doit encore affronter de nombreux défis. Alors que l’Ukraine est sévèrement touchée par la crise financière de 2008, elle devient la ville la plus chère du pays. L‘économie commence à se moderniser. A son rythme.

“Malheureusement la croissance économique de l’Ukraine est encore basée sur l’héritage de l’ex-Union soviétique.”

“Cet héritage a aussi un impact sur la société ukrainienne.”, analyse l‘économiste Igor V. Burakovsky.

Le poids du passé, dans une capitale en pleine concquête d’un nouvel environnement, pour les nouvelles générations .