DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Manger peu sans avoir faim


futuris

Manger peu sans avoir faim

En partenariat avec

A Aberdeen en Grande-Bretagne, des scientifiques s’adonnent à une activité qui leur est plutôt étrangère d’habitude : concocter de bons petits plats.
Dans leur laboratoire de recherche sur la nutrition humaine, ils testent des recettes non pas auprès de clients, mais de volontaires. Objectif : élaborer des aliments qui permettent de manger peu sans rester sur sa faim.
“Les différents types d’aliments que je mange dans le cadre de l‘étude me rassasient pour un bon moment,” assure Gordon Irvine, l’un des volontaires, “donc je ne suis pas tenté de grignoter : c’est une bonne chose.”

Cette étude est la pierre angulaire d’un projet de recherche soutenu par l’Union européenne. Son but : identifier les ingrédients naturels qui réduisent la faim et procurent la sensation de satiété et donc, qui permettent de lutter contre le surpoids et l’obésité.

“On parle d’ingrédients riches en protéines, d’ingrédients à base de plantes, de types de féculents, de certains amidons,… mais aussi de fibres solubles,” explique Jason Halford, le coordinateur de ce projet baptisé Satin, “on les utilise dans de nombreux produits : pour des aliments cuits comme des biscuits, dans des smoothies, des yaourts, des sodas, des eaux minérales…,” précise-t-il, “donc, toute une série de produits industriels que les gens peuvent intégrer facilement à leur régime alimentaire habituel.”

Les chercheurs offrent le couvert trois fois par jour pendant 52 jours. En échange, les volontaires se laissent examiner : les scientifiques veulent savoir comment leur corps réagit aux différents ingrédients : comment ils influencent l’appétit, la formation ou la disparition de graisse et l‘évolution du poids…
Et les premiers résultats sont encourageants. “La nourriture qui est fournie m’aide à ne plus avoir faim,” témoigne une volontaire, Carol Abel, “ça m‘évite de grignoter entre les repas et j’ai perdu du poids, donc ça marche.”

Les scientifiques veulent aussi comprendre pourquoi certains ingrédients comme les fibres solubles nous rassasient plus vite. Ils envisagent déjà quelques pistes. “Certaines de ces fibres donneront la sensation de satiété simplement à cause de leur présence dans les intestins et le corps humain dispose de mécanismes de détection précieux dans les intestins qui confirment cette sensation de satiété,” précise Harry J. Flint, microbiologiste à l’Université d’Aberdeen, “mais nous avons une autre hypothèse sur le rôle de produits issus de l’activité microbienne,” poursuit-il, “certains acides produits par les microbes interagissent avec les récepteurs situés à la surface des intestins et ailleurs dans le corps. Ce qui peut jouer sur la production hormonale,” explique le scientifique, “et ces hormones sont connues pour avoir un effet sur la façon dont nous ressentons la faim.”

Si les chercheurs veulent participer à la lutte contre le surpoids, ils espèrent aussi ouvrir de nouvelles perspectives en vue de développer de nouveaux aliments, ainsi que des méthodes d‘élaboration innovantes. “On commence à établir ce que font nos ingrédients-tests dans les intestins,” souligne Jason Halford, “quand on aura les résultats de toutes ces expériences, on retournera en laboratoire pour mettre au point de nouveaux ingrédients et on les intégrera dans d’autres essais cliniques. Notre but,” ajoute-t-il, “est de nous associer à des partenaires commerciaux pour élaborer des produits que les gens voudront vraiment consommer dans leur vie de tous les jours sans quoi les aliments que nous voulons développer ne serviront à rien.”
“La nourriture est vraiment excellente,” insiste de son côté, Gordon Irvine, “donc si à l’avenir, des produits nouveaux ont la même saveur, la même texture, la même apparence et la même odeur, je suis sûr d‘être volontaire pour les goûter.”
Ces aliments particulièrement rassasiants pourraient s’inviter à la table des consommateurs européens dès 2016.

. www.satin-satiety.eu/

Le choix de la rédaction

Prochain article

futuris

La petite cuisine des plastiques naturels