DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Australie sous le choc au lendemain de la prise d'otages

Une montagne de gerbe de fleurs gise à proximité des lieux du drame. Quelques heures après la fin de la prise d’otages meurtrière de Sydney

Vous lisez:

L'Australie sous le choc au lendemain de la prise d'otages

Taille du texte Aa Aa

Une montagne de gerbe de fleurs gise à proximité des lieux du drame. Quelques heures après la fin de la prise d’otages meurtrière de Sydney, l’Australie est sous le choc. Des représentants de la communauté musulmane, qui avait condamné avec force la prise d’otages, ont également déposé des bouquets. Les drapeaux sont en berne dans tous les bâtiments du gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud.

“C’est horrible. N’importe qui peut aller travailler, s’arrêter prendre un café le matin, et une chose aussi tragique peut arriver”, se désole Emma Craig, aide-soignante.

“On est tous sous le choc. On essaie de se rendre compte, de comprendre, mais c’est trop dur à comprendre”, ajoute Mark Harrison, responsable des ressources humaines.

À Canberra, le chef du gouvernement australien, Tony Abbott, s’est exprimé. “Ces événements prouvent que, même dans un pays libre, aussi ouvert, généreux et sûr que le nôtre, nous restons vulnérables à de violentes attaques motivées par des différends politiques. Cela nous permet également de voir que l’Australie et les Australiens ont les moyens de répondre”.

L’Australie, engagée au côté des États-Unis dans la lutte contre l’organisation État islamique (EI), a relevé en septembre son niveau d’alerte face à la menace terroriste.