DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tristesse, hommage et recueillement à Sydney


Australie

Tristesse, hommage et recueillement à Sydney

Hommage, recueillement, empathie, et même élan de solidarité envers les musulmans à Sydney après la tragédie au café Lindt. La prise d’otages, qui s’est soldée hier par la mort de trois personnes, dont le ravisseur, a rempli de tristesse le cœur des Australiens.

Comme de nombreux habitants de Sydney, le Premier ministre australien Tony Abbott et sa femme ont déposé des fleurs près du lieu du drame.
“Même si cet individu, cet individu malade et perturbé avait été en haut (…)de notre liste de surveillance, même si cet individu avait été surveillé 24h sur 24, il est fort possible que cet incident aurait (tout de même) eu lieu”, a déclaré Tony Abbott.

Dans quelles circonstances exactes Katrina Dawson, une avocate de 34 ans, mère de trois enfants, et Tori Johnson, 34 ans, le gérant du café Lindt, sont morts ? L’enquête le dira. Lors d’une cérémonie religieuse, l’archevêque Anthony Fischer a salué l’héroïsme de ces deux victimes. Selon lui, Katrina Dawson voulait protéger une amie enceinte et Tori Johnson aurait tenté de saisir l’arme du preneur d’otages.

Des Australiens ont également montré leur solidarité avec les musulmans. Sur le réseau social Twitter, une campagne a été lancée pour que des non musulmans proposent aux musulmans de voyager avec eux dans les transports publics afin d’empêcher des réactions hostiles.

“Je crois qu’il faut leur montrer qu’ils ne sont pas responsables de la tragédie”, a expliqué une femme qui est allée embrasser une musulmane près du mémorial improvisé à la mémoire des deux otages tués.

Mariam Veiszadeh, membre d’Islamophobia Register, une organisation qui comptabilise les actes hostiles aux musulmans en Australie, s’est dit émue par la réaction de l’homme de la rue.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Manifestation et rhétorique anti-américaine au Venezuela