DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Juifs de France : pour une lutte européenne contre l'antisémitisme


Le bureau de Bruxelles

Juifs de France : pour une lutte européenne contre l'antisémitisme

ALL VIEWS

Touchez pour voir

A la veille des législatives israéliennes, la montée de l’antisémitisme inquiète en France. Selon le Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), les “actes antisémites”:
http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0204111586163# avec violence physique ont augmenté de 130 % en un an. Forte de 15.000 membres, la communauté juive de Strasbourg, une des plus anciennes de l’Hexagone, (elle remonte au Moyen Age) vit aujourd’hui sous haute surveillance, dans son propre intérêt.

“Après les attentats de Paris, après les attentats de Copenhague, nous avons eu malheureusement, en plus, une profanation d’un cimetière juif (dans la commune de Sarre-Union) où plus de 300 tombes ont été profanées. Quelque part, la communauté, ce qu’elle ressent, c’est qu’on essaie de lui dire qu’elle n’a ni avenir ni passé,” explique Maurice Dahan, vice-président d’honneur du Consistoire israélite du Bas-Rhin.

On estime qu’en 2014, entre 6000 et 7000 juifs ont quitté la France pour Israël, presque deux fois plus qu’en 2013. Le porte-parole de la communauté strasbourgeoise, Thierry Roos, s’est rendu en Israël pour les rencontrer. “ Pratiquement tous avaient déjà le projet en tête, et ce projet a été peut-être anticipé, mais les juifs qui sont partis n’ont pas fui la France. Ils ont accompli un projet, certains pour des raisons religieuses, spirituelles, d’autres cherchaient tout simplement un pays d’avenir. “

Après la prise d’otages de l’“Hyper Cacher”:http://abonnes.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/03/16/reouverture-de-l-hyper-cacher-les-clients-n-ont-surement-pas-peur_4593939_3236.html à Paris, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu avait invité les juifs de France à venir s’installer en Israël. Un appel perçu comme une manoeuvre électorale par la communauté juive strasbourgeoise. “ Il dessert les juifs des nations,” s’insurge Dan Leclaire, magicien de profession. “ Le Premier ministre ne doit pas nous appeler à venir – ‘venez chez nous, tout est rose ou chez nous tout va bien’ – c’est à chacun de le ressentir. Moi, je suis Français, avant d‘être juif. Je ne veux pas avoir ce sentiment de fuite et encore moins de réaction, face à quelque chose qui évidemment me touche, mais qui ne doit pas me faire partir de là ou je suis. “

Et notre envoyée spéciale à Strasbourg, Margherita Sforza, de conclure : “ Toulouse, Paris, Copenhague, les actes de violence sont en augmentation. Les juifs de Strasbourg ne veulent pas quitter la France mais demandent plus d’efficacité au niveau européen, dans la lutte contre l’antisémitisme. “

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Waterloo : la France fait passer à la trappe une pièce de monnaie commémorative