DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La caverne du Pont d'Arc réplique de la grotte Chauvet

Vous lisez:

La caverne du Pont d'Arc réplique de la grotte Chauvet

Taille du texte Aa Aa

Les chefs d‘œuvre de l’art pariétal de la grotte Chauvet n’ont jamais été ouverts au public. Mais aujourd’hui, dans les montagnes de l’Ardèche, la

Les chefs d‘œuvre de l’art pariétal de la grotte Chauvet n’ont jamais été ouverts au public. Mais aujourd’hui, dans les montagnes de l’Ardèche, la caverne du Pont d’Arc reproduit au millimètre une partie des premières œuvres d’art de l’humanité, bestiaire et dessins rupestres vieux de 36.000 ans.

L’ambition et le défi à relever étaient de réaliser une vraie grotte où l’on retrouverait toutes les caractéristiques du milieu souterrain : fraicheur, humidité, obscurité.

Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire, trois spéléologues amateurs découvrent par hasard la grotte Chauvet le 18 décembre 1994. Depuis, ils sont peu nombreux à avoir eu la chance de voir les chefs d’oeuvre originaux. Des milliers de dessins, des figures animales de 14 espèces différentes.

Ours des cavernes, rhinocéros laineux, félins, panthère, hibou, chevaux ont été reproduits au charbon de bois, comme le faisait l’Aurignacien, notre ancêtre homo sapiens, lorsqu’il dessinait sur la paroi.

Une équipe a également travaillé à la reproduction minutieuse de “spéléothèmes” de la grotte Chauvet, autrement dit son histoire géologique: stalactites, stalagmites et autres concrétions nées du ruissellement de l’eau sur la roche.

Cette réplique ne reproduit toutefois pas toute la surface: les 8.500 m2 de la vraie grotte Chauvet ont été compactés sur 3.500 m2 au sol et sur 7.500 m2 de parois.
Mais pour le préhistorien Jean Clottes, le pari est réussi. Il a été le premier à expertiser et à authentifier la grotte Chauvet, le 29 décembre 1994. Il souligne la qualité de la reproduction. “Les murs, la géologie ont été reproduits à l’identique, les peintures sont aussi très précises, vous ressentez de l‘émotion. Je pense donc que le public sera en premier lieu fasciné et surpris.”

La caverne du Pont d’Arc, lieu culturel, scientifique et technologique ouvre ses portes au public le 25 avril.