DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : "avril 2015, mois le plus cruel en Méditerranée", selon l'OIM


Italie

Migrants : "avril 2015, mois le plus cruel en Méditerranée", selon l'OIM

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Il y a eu 30 fois plus de décès en Méditerranée depuis janvier, qu’en 2014 sur la même période. Ce chiffre catastrophique a été dévoilé ce mardi à Genève par l’Organisation international des migrations (OIM), au lendemain du naufrage d’un chalutier au large des côtes libyennes, l’un des plus tragiques connu par la Méditerranée.

“Avril 2015 a été le mois le plus cruel. Il a vu le plus grand nombre de décès jamais enregistré en un mois en Méditerranée. Depuis le début de l’année, nous avons recensé au total 1776 personnes décédées en mer Méditerranée”, a confirmé de son côté Adrian Edwards, le porte-paorle de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Dimanche, sur les 800 personnes minimum qui se trouvaient sur le bateau, seules 28 ont survécu selon un dernier bilan officiel. Une nouvelle fois, Francesco Rocca, le président de la Croix-Rouge italienne en a appelé à une prise de conscience collective.

“Comme cela arrive généralement, nous devons compter des centaines de morts avant d‘éveiller l’attention du public sur un phénomène qui depuis 20 ans et jusqu‘à ce jour implique en permanence notre pays notre continent. Sur le sujet, nous n’avons jamais reçu de réponses coordonnées et attentives des Institutions européennes”, a affirmé Francesco Rocca.

Le problème ne peut plus être ignoré. En témoignent de nouvelles images capturées ce mardi matin par les garde-côtes italiens au large des côtes calabraises. Elles montrent près de 500 migrants entassés dans un bateau de pêche et le spectre d’un nouveau drame.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Libye, passoire vers l'Europe