DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Déploiement policier massif à Baltimore : la nuit a été calme

Afin de prévenir de nouvelles violences, des centaines de membres des forces de l’ordre, avec équipement anti-émeute et véhicules blindés, ont pris

Vous lisez:

Déploiement policier massif à Baltimore : la nuit a été calme

Taille du texte Aa Aa

Afin de prévenir de nouvelles violences, des centaines de membres des forces de l’ordre, avec équipement anti-émeute et véhicules blindés, ont pris place dans les quartiers sensibles de cette ville de la côte est des Etats-Unis, où un jeune noir est mort en garde à vue la semaine dernière.

La maire de Baltimore est descendue elle-même dans la rue pour aider à faire respecter le couvre-feu :
“J’ai besoin de vous en tant que mère, en tant que grande personne pour m’aider à les faire rentrer chez eux. Je sais que ça fait mal, ça me fait mal aussi”.

La communauté religieuse de la ville a pris part elle aussi à l’effort de pacification… Il faut à tout prix éviter l’escalade et ne pas faire de Baltimore le nouveau Ferguson.

“Nous essayons de parler aux plus violents, explique ce prêtre, de prier avec eux, de discuter et les aider à passer à autre chose”.

Ont été signalés quelques heurts avec la police, qui a tiré des balles en caoutchouc et des gaz irritants pour disperser les derniers récalcitrants vers minuit.

le couvre-feu sera mis en place dès 22h toute la semaine.

Stefan Grobe, notre correspondant aux Etats-Unis :
“Jusque-là, Baltimore a été épargnée par une deuxième nuit de violences. Seul un petit groupe de fauteurs de trouble était déterminé à affronter les forces de police, largement en surnombre. Il est impossible pourtant de dire de quoi les prochains jours seront faits”.