DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les demandes d'asile au sein de l'UE


monde

Les demandes d'asile au sein de l'UE

Les pays européens sont fortement divisés sur les actions à mener face à l’afflux de migrants via la mer Méditerranée.
Ce mercredi, le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, a présenté un plan d’action pour l’immigration et l’asile (voir ici). Ce document sera discuté par les ministres de l’Intérieur de l’UE le 15 juin à Luxembourg. Puis il sera soumis aux dirigeants lors du sommet de Bruxelles le 30 juin.
Un des points fait particulièrement débat : la prise en charges des migrants à leur arrivée dans l’Union européenne.
La Commission propose l’instauration de quotas pour permettre une distribution plus équitable. Mais plusieurs pays, dont le Royaume-Uni et la Hongrie, y sont farouchement hostiles.

Une explosion des demandes d’asile

Selon un récent rapport d’Eurostat, les demandes d’asile au sein de l’Union européenne ont quasiment été multipliées par deux entre 2012 et 2014, passant de 332.000 à 625.000. Les Syriens, en raison de la guerre qui touche leur pays depuis quatre ans, constituent à eux seuls 20 % du total des requêtes. Les autres dossiers
concernent essentiellement des personnes originaires d’Asie centrale (Afghanistan, Pakistan), des Balkans (Kosovo) du Proche-Orient (Irak) ou d’Afrique sud-saharienne (Erythrée, Nigeria, Guinée). En 2014, les Vingt-Huit ont donné leur feu vert à 162.770 demandeurs d’asile, soit une hausse de 44% de réponses positives par rapport à l’année d’avant.

Régime d’asile européen : L’asile ne doit pas être une loterie. Les États membres de l’UE partagent la responsabilité d’accueillir les demandeurs d’asile dans la dignité, en veillant à ce qu’ils soient traités équitablement et à ce que l’examen de leur demande obéisse à des normes uniformes afin qu’ils puissent compter sur l’obtention d’une réponse.

Les demandes d’asile entre 2008 et2014

Source: Eurostat

Une répartition très inégale en Europe

Les statistiques montrent une répartition très inégale des demandeurs d’asile au sein de l’Union européenne. Ainsi l’an passé, quatre pays – Allemagne, France, Italie, Suède – ont accepté à eux seuls environ 2/3 de l’ensemble des demandes. L’Allemagne, avec 32 % de l’ensemble des requêtes (plus de 200.000) est largement en tête de ce quatuor loin devant la France (plus de 62.000 demandes), qui est par ailleurs le pays, parmi les quatre précédemment cités, à avoir accordé le moins de réponses positives (21 % contre 41% pour l’Allemagne).
Il y aussi des contrastes saisissants : la Hongrie n’a accepté que 9 % des quelque 42.000 demandes reçues en 2014, alors que la Bulgarie, qui est un passager vers l’Europe pour les réfugiés syriens, a approuvé 94 % des requêtes.

Qui rejette le plus les demandes d’asile ?

Combien de demandes d’asile par habitant ?

Cette carte montre le nombre de demandes d’asile en 2014, pays par pays, proportionnellement à la population.
Il apparaît ainsi que la Suède a fait face à 8432 demandes par million d’habitants. Cela en fait proportionnellement le pays le plus sollicité.
En comparaison, la France a eu à gérer l‘équivalent de 1006 demandes par million d’habitant.

Source : Eurostat

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Procès d'un rouquin qui voulait tuer le prince Charles pour couronner Harry