DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : pas de pardon présidentiel pour Edward Snowden

Vous lisez:

Etats-Unis : pas de pardon présidentiel pour Edward Snowden

Taille du texte Aa Aa

La réponse est sans appel. Edward Snowden doit être jugé dans son pays. L’administration Obama vient de donner une réponse négative à la pétition postée en juin 2013 sur la section « We the people » du site de la Maison Blanche, demandant de laver de tous ses « crimes » le célèbre lanceur d’alerte. Depuis sa mise en ligne, la pétition « Pardon Edward Snowden » a récolté plus de 160 000 signatures, soit l’une des plus populaires sur la plateforme mise en place par l’administration Obama.

Pour Lisa Monaco, conseillère du président américain en matière de sécurité intérieure et de lutte contre le terrorisme, qui a formulé la réponse à la pétition, Edward Snowden « devrait rentrer aux Etats-Unis pour y être jugé par ses pairs et non pas se cacher derrière un régime autoritaire. Pour l’heure, il fuit les conséquences de ses actes ».

Snowden, par ses révélations, a mis au jour l’ampleur de l’espionnage effectué par certaines agences des Etats-Unis. L’ancien consultant de la NSA, la plus secrète des agences de renseignements américaines, s’est réfugié depuis juin 2013 en Russie. L’américain de 32 ans a été inculpé pour espionnage dans son pays où il risque jusqu’à 30 ans de prison.

Véritable héro pour les défenseurs des libertés civiles, Snowden a mis en danger « son pays et ses habitants » en volant et en rendant public des informations secrètes, assure Lisa Monaco. Pour cette dernière, « l‘équilibre entre notre sécurité et les libertés civiles qui est exigé par nos idéaux et notre Constitution mérite un débat vigoureux, et que ceux qui souhaitent en débattre le fassent ici, chez nous ».

La rubrique « We the people » a été mise en place sur le site de la Maison Blanche en septembre 2011. Elle permet aux citoyens américains d’interpeller et de solliciter l’administration Obama sur des points précis. Si un seuil de 100 000 pétitionnaires est atteint, la Maison Blanche s’engage à donner une réponse en bonne et due forme. 109 pétitions sont actuellement hébergées sur cette plateforme. L’une des plus populaire, avec plus de 100 000 signatures, demande à ce que le Ku Klux Klan soit reconnu comme une organisation terroriste et que l’éradication de ce groupe soit l’une des priorités en matière de sécurité intérieure. L’administration Obama n’a pas pour l’instant formulé de réponse. Parmi les plus récentes, deux pétitions réclament l’extradition de Walter Palmer au Zimbabwe, le dentiste du Minnesota qui a déclenché un véritable tollé en abattant l’emblématique lion de ce pays lors d’une chasse privée. Enfin, un véritable buzz avait été créé par la pétition demandant à l’administration Obama de construire l’Etoile de la Mort, la célèbre station spatiale de l’univers Star Wars.