DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dans la jungle des pourboires


monde

Dans la jungle des pourboires

Le Royaume-Uni a ouvert une enquête cette semaine pour pratique douteuse de plusieurs restaurants concernant le versement des pourboires à leurs employés. Une chaîne de brasserie soustrayait en effet à son personnel plus de 12% des pourboires laissés par les clients, Pizza express prélevait elle 8% sur les pourboires payés par carte de crédit.

Le serveur récompensé pour son service en France…mais modestement !

En France, le service est compris dans la note, le pourboire est donc facultatif. Et la loi est claire concernant la répartition de ces bonus au sein de l’entreprise :

“Toutes sommes remises volontairement par les clients pour le service entre les mains de l’employeur, ou centralisées par lui, sont intégralement versées au personnel en contact avec la clientèle et à qui celle-ci avait coutume de les remettre directement”, stipule l’article L3244-1 du code du travail.

Malheureusement pour les serveurs français, leurs compatriotes seraient les clients les plus pingres du monde.
C’est en tous cas ce que révèle une étude menée par une compagnie d’assurance britannique, Direct Line Travel Insurance.

132 responsables de bars et de restaurants répartis à Barcelone, Las Vegas, Paris ou encore Ibiza ont noté leurs clients selon leur nationalité. Ils sont 30% à faire des touristes français les plus mauvais quand il s’agit de laisser un pourboire.

Le site Tripadvisor classe lui les Français en avant-dernière position.

Mike Lynn, professeur à la Cornell Hotel School, tire les conclusions suivantes après des recherches poussées sur la question :

- “Les serveuses jolies ont de meilleures pourboires” que les demoiselles au physique plus commun.

- “Les blondes sont mieux rémunérées que les brunes”, et les blondes à forte poitrine décrochent carrément le jackpot.

Merci Mr Lynn pour ces éclairages, déconcertants.

Pour les serveurs, pas de panique, l’apparence ne compte pas, a priori.

Le soleil rend plus généreux

Et tout n’est pas perdu, car sachez aussi que le pourboire sera plus généreux en fonction de la météo.

Un rayon de soleil et vous pourrez gagner jusqu‘à 10% de plus sur la note, si l’on en croit Bruce Rind, de l’université de Temple à Philadelphie.

Ce chercheur a mené une expérience dans un hôtel aux fenêtres opaques, aux Etats-Unis. Impossible pour les clients de savoir quel temps il faisait lorsque le serveur leur amenait le petit-déjeuner.

D’après le chercheur, lorsque l’employé faisait croire qu’il faisait beau, il empochait près de 30 % de pourboires, contre moins de 20% après avoir annoncé la pluie.

Comment s’y retrouver à l‘étranger ?

Disons que dans la plupart des pays, verser un pourboire est apprécié mais pas obligatoire.

Il est cependant fortement recommandé aux Etats-Unis où il fait partie intégrante du salaire des personnels du secteur de l’hôtellerie-restauration.

Les serveurs et les serveuses tirent 63% de leurs revenus des fameux “tips” (littéralement “To Insure Promptness”).

Les pourboires représentent un capital de 40 milliards de dollars annuellement, le double du budget de la NASA. Et découverte surprenante, ce sont les stripteaseuses qui en empochent le plus. Façon de parler.

En revanche, verser un pourboire au Japon est une offense. Abstenez-vous. Pas besoin non plus de laisser la pièce en Chine ou à Singapour.

Attention aux arnaques

L’association Que choisir met en garde les voyageurs étrangers à Berlin.
En théorie, en Allemagne, le service est compris dans la note, mais des restaurateurs peu scrupuleux semblent abuser de la crédulité des touristes, si tôt qu’ils ont commandé dans une autre langue.

Soyez vigilants aussi à Times Square où de belles créatures en string vous demanderont un pourboire en échange d’une photo. La pratique fait débat à New York, où certains l’assimilent à une nouvelle manière de faire la manche.

Alors, pour exprimer votre générosité sans prendre de risques, reste le pourboire en ligne. La pratique se développe de plus en plus, parallèlement au crowdfunding.

Vous pouvez ainsi remercier un artiste d’avoir déposé un super morceau de musique, une BD ou une vidéo gratuitement, en lui versant un petit quelque chose sur le site Tipeee.com par exemple.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Pologne : l'existence du "train nazi" mise en doute par les autorités régionales