Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Migrants : l'impasse la nuit dernière à Bicske et en Hongrie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Migrants : l'impasse la nuit dernière à Bicske et en Hongrie

<p>De nombreux migrants partis dans la journée en train de Budapest refusaient d‘être amenés en bus dans un camp de réfugiés. Le train qu’ils ont pris desservait deux villes situées à la frontière autrichienne, mais il a été immobilisé dans la station de Bicske à 40 km de la capitale, non loin du camp. Seule une quinzaine de personnes auraient accepté de monter dans un bus sur quelque 500 migrants, d’après l’agence nationale de presse hongroise. </p> <p>À Nagyszentjanos, aussi, la situation était figée. Un train transportant des migrants et parti de Budapest a été immobilisé ici. Exaspérés, bien décidés à ne pas se rendre dans un camp de réfugiés, certains ont entamé une grève de la faim.</p> <p>La gare de Keleti à Budapest a rouvert hier matin après avoir été fermée pendant deux jours en raison de l’afflux de migrants cherchant à rejoindre l’ouest de l’Europe, et notamment l’Allemagne. Quelque 2000 réfugiés se trouvaient toujours dans la gare hier après-midi selon une estimation du Haut-commissariat de l’<span class="caps">ONU</span> pour les réfugiés.</p> <p>Avec <span class="caps">AFP</span> et AP</p>