DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles en état d'alerte maximale pour la troisième journée consécutive


Belgique

Bruxelles en état d'alerte maximale pour la troisième journée consécutive

Bruxelles toujours en état d’alerte terroriste maximale. Les autorités belges redoutent des attaques similaires à celles qui ont endeuillé la France le 13 novembre dernier. Des opérations d’envergure ont eu lieu en Belgique ce week-end. Près d’une vingtaine de perquisitions, 16 interpellations, mais toujours aucune trace de Salah Abdeslam, l’homme qui aurait assuré la logistique des attentats de Paris. Bruxelles est barricadée et quasiment à l’arrêt.

“Ce matin, je devais aller à l’hôpital Saint-Luc et j’ai été surpris de recevoir dans la nuit un sms dans lequel on me disait que ma réunion était annulée. Clairement, la ville est verrouillée et grâce à Dieu, Bruxelles n’est pas si grande”, dit un Bruxellois.

Si le réseau des bus fonctionne à nouveau, le métro lui reste fermé ce lundi, tout comme les écoles, les crèches et les Universités. Du jamais-vu dans le Royaume. Seules quelques voitures, des taxis et des véhicules de police et de l’armée étaient visibles ce lundi matin, quelques passants aussi, mais très rares.

“Je suis un peu sous tension, oui, tendu, mais d’un autre côté, je me sens aussi en sécurité. Il y a suffisamment de policiers et l’armée tout autour, donc ça va”, explique un passant.

Malgré la menace d’attentats jugée “imminente et sérieuse”, les autorités belges ont exhorté les Bruxellois à poursuivre leur routine. Elles doivent se livrer dans l’après-midi à une nouvelle évaluation du niveau d’alerte et des mesures de sécurité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres prêt à rejoindre la coalition en Syrie