DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coups durs pour l'EI en Irak et en Syrie

Paris confirme que Charaffe El-Mouadan, le djihadiste français tué la semaine dernière par l’armée américaine en Syrie était lié à l’un des kamikazes

Vous lisez:

Coups durs pour l'EI en Irak et en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Paris confirme que Charaffe El-Mouadan, le djihadiste français tué la semaine dernière par l’armée américaine en Syrie était lié à l’un des kamikazes du Bataclan, mais reste prudent en ce qui concerne ses éventuels liens avec Abdelhamid Abaaoud, l’organisateur présumé des attentats du 13 novembre.

Le Pentagone a annoncé hier la mort de 10 membres de l‘État islamique alors que l’armée irakienne vient de reprendre le contrôle de Ramadi. Le colonel Steve Warren se montre néanmoins prudent.

“Il est important de se rappeler que nous avons encore un combat à mener. Mossoul est différent de Ramadi, c’est une très grande ville et il faudra plus d’efforts, d’entraînement et d‘équipement. Donc patience.”

L‘État islamique a subi ces dernières semaines d’importantes défaites avec la mort de 10 de ses responsables en Irak et en Syrie au mois de décembre, mais aussi et surtout avec la perte de Ramadi, l’un de ses bastions en Irak. A présent, Bagdad veut reprendre Mossoul, la plus grande ville aux mains des djihadistes en territoire irakien.