EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Coups durs pour l'EI en Irak et en Syrie

Coups durs pour l'EI en Irak et en Syrie
Tous droits réservés 
Par Ariane Tilve
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Paris confirme que Charaffe El-Mouadan, le djihadiste français tué la semaine dernière par l’armée américaine en Syrie était lié à l’un des kamikazes

PUBLICITÉ

Paris confirme que Charaffe El-Mouadan, le djihadiste français tué la semaine dernière par l’armée américaine en Syrie était lié à l’un des kamikazes du Bataclan, mais reste prudent en ce qui concerne ses éventuels liens avec Abdelhamid Abaaoud, l’organisateur présumé des attentats du 13 novembre.

Le Pentagone annonce la mort en Syrie d’un chef français de Daech lié au cerveau des #AttentatsParishttps://t.co/2QdrSWDVQv

— France Info (@franceinfo) 29 Décembre 2015

Le Pentagone a annoncé hier la mort de 10 membres de l‘État islamique alors que l’armée irakienne vient de reprendre le contrôle de Ramadi. Le colonel Steve Warren se montre néanmoins prudent.

“Il est important de se rappeler que nous avons encore un combat à mener. Mossoul est différent de Ramadi, c’est une très grande ville et il faudra plus d’efforts, d’entraînement et d‘équipement. Donc patience.”

L‘État islamique a subi ces dernières semaines d’importantes défaites avec la mort de 10 de ses responsables en Irak et en Syrie au mois de décembre, mais aussi et surtout avec la perte de Ramadi, l’un de ses bastions en Irak. A présent, Bagdad veut reprendre Mossoul, la plus grande ville aux mains des djihadistes en territoire irakien.

Des déplacés irakiens célébrent la reprise de Ramadi https://t.co/4XCHd8KvO6#AFPpic.twitter.com/yAajUXkMb2

— Agence France-Presse (@afpfr) 29 Décembre 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Daesh perd du terrain, galvanise ses troupes et menace Israël

L'armée irakienne reprend à l'EI un complexe stratégique de Ramadi

Le chef de l'Etat Islamique vise l'Arabie Saoudite et Israël