DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée irakienne reprend à l'EI un complexe stratégique de Ramadi

Hier, les derniers combattants du groupe Etat islamique (EI) ont quitté un complexe gouvernemental stratégique de Ramadi, offrant aux forces

Vous lisez:

L'armée irakienne reprend à l'EI un complexe stratégique de Ramadi

Taille du texte Aa Aa

Hier, les derniers combattants du groupe Etat islamique (EI) ont quitté un complexe gouvernemental stratégique de Ramadi, offrant aux forces irakiennes leur plus importante victoire depuis l’offensive des jihadistes en Irak il y a un an. Soutenus par les raids aériens de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, les forces d‘élite antiterroristes avaient pénétré mardi dans le centre de Ramadi pour reprendre la ville tombée aux mains de Daech en mai. Leur avancée avait ensuite été ralentie par les snipers et les attaques suicides des islamistes.

Les combattants jihadistes, qui se seraient retirés à l’est de la ville, ont utilisé des civils présents dans les zones de combat comme boucliers humains.

Situé à 100 km à l’ouest de Bagdad, Ramadi est le chef-lieu de la province majoritairement sunnite d’Al-Anbar, la plus grande d’Irak, à la frontière avec la Syrie, la Jordanie et l’Arabie Saoudite. D’après l’Organisation internationale des migrations, les habitants de cette province représentent un tiers des plus de 3 millions de déplacés que compte l’Irak depuis l’offensive lancée par Daech en 2014.