DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'exécution du cheikh Nimr al-Nimr provoque la colère du monde chiite


Arabie Saoudite

L'exécution du cheikh Nimr al-Nimr provoque la colère du monde chiite

L’exécution du prédicateur saoudien Nimr al-Nimr a provoqué la colère de la communauté chiite au Proche-Orient.

Au Bahreïn, pays voisin de l’Arabie Saoudite, plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans la banlieue de la capitale Manama, brandissant le portrait du chef religieux. Des heurts ont eu lieu avec la police.

En Iran, l’ayatollah Kohmeini a rendu hommage à Nimr al-Nimr sur son compte Twitter en anglais.

En Irak également, les condamnations se succèdent. L’une des figures chiites du pays explique que cette décision arrive à un très mauvais moment. “Nous espérions sortir la région des tensions sectaires, affirme Karim Al-Nuri, porte-parole de l’organisation paramilitaire chiite Hashid Shaabi, mais la mort de Nimr al-Nimr est un message de provocation pour l’Iran et les chiites de l’Est de l’Arabie saoudite, du Bahreïn et de la région. “

L’indignation s‘étend jusqu’en Inde, où des centaines de musulmans chiites sont également descendus dans les rues, dans la province du Cachemire.

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a quant à elle exprimé ses “sérieuses inquiétudes sur la liberté d’expression et le respect des droits de l’homme “ en Arabie Saoudite et redoute les “conséquences dangereuses” de cette exécution au Proche-Orient.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des mineurs chinois toujours pris au piège dans l'effondrement de leur mine