DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Exécution du cheikh chiite Nimr al-Nimr : manifestations anti-saoudiennes


Arabie Saoudite

Exécution du cheikh chiite Nimr al-Nimr : manifestations anti-saoudiennes

L’exécution du chef religieux chiite Nimr al-Nimr en Arabie saoudite suscite une vive colère dans toutes les communautés chiites, et pas seulement celles du Moyen-Orient.
De nombreuses manifestations sont prévues ce dimanche.

Déjà ce samedi des rassemblements étaient organisés dans l’est de l’Arabie saoudite, ou encore à Bahrein et en Irak.

C’est aussi en Iran que la tension est vive. Ce samedi soir, des protestataires ont attaqué l’ambassade saoudienne à Téhéran. Ils ont réussi à mettre le feu à une partie du bâtiment avant d‘être délogés par la police.

(photo: Isna)

Le cheikh Nimr Baqer al-Nimr était une figure de l’opposition à la dynastie sunnite qui règne à Ryad.
Considéré comme un leader de la contestation chiite qui avait éclaté en 2011, il avait été arrêté en juillet 2012, puis condamné à mort, deux ans plus tard, pour “terrorisme”.
Il a été exécuté en même temps que 46 autres personnes, dont de nombreux djihadistes liés au groupe al-Qaïda.

Réactions sur les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, à l’instar de l’ayatollah Ali Khamenei, de nombreux internautes dénoncent la mise à mort du cheikh Nimr al-Nimr.
Les commentaires hostiles au régime saoudien se multiplient (#saudiregime)

Une hostilité qui s’exprime également à Londres. Pour preuve, le rassemblement organisé ce samedi devant l’ambassade d’Arabie saoudite dans la capitale britannique.

Pour Philip Luther, directeur d’Amnesty International pour le Moyen-Orient, son exécution “suggère” que les autorités saoudiennes “utilisent les exécutions pour régler des comptes politiques (…) sous couvert de lutte contre le terrorisme”.

Enfin, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini dit craindre désormais une aggravation des “tensions sectaires”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des chutes de neige, enfin, sur les Alpes