DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La question des migrants se pose à Davos


Suisse

La question des migrants se pose à Davos

Plus d’un million de migrants ont rallié le continent européen en 2015. Et depuis le début de l’année, plus de 30 000 arrivées ont été enregistrées en Grèce soit 20 fois plus qu’en janvier 2015. Pour le Premier ministre néerlandais, c’est trop. Cet afflux doit être fortement réduit et ce, dans les 6 à 8 semaines.

“Au printemps prochain, les chiffres auront quadruplé”, a assuré Mark Rutte lors d’une conférence au forum de Davos. “Le nombre de migrants va augmenter considérablement. L’Union européenne ou en tous cas les Pays-Bas, l’Allemagne, ne peuvent plus faire face à ce flux. Nous devons nous ressaisir”.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a quant à lui appelé à une prise en charge qui serait assumée par chacun des membres de l’Union : “Ce que nous souhaitons c’est un mécanisme qui permettrait de relocaliser les réfugiés qui sont en Turquie et en Grèce vers le reste de l’Europe. Je ne pense à aucun pays en particulier”.

Les règles européennes pourraient ainsi changer en mars. Chaque État membre se verrait attribuer un quota permanent de réfugiés en fonction de sa superficie ou de son PIB.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Litvinenko empoisonné: rapport d'enquête accablant pour Vladimir Poutine