DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'attentat d'Ankara ravive les angoisses d'Istanbul


Turquie

L'attentat d'Ankara ravive les angoisses d'Istanbul

Une place Taksim vide, sous haute surveillance policière. Istanbul, la capitale touristique de la Turquie, se remet difficilement de l’attentat qui a secoué Ankara la veille. Istanbul a elle même été touchée en janvier, avec la mort de 11 touristes allemands.
Cette répétition pour les Stambouliotes est vécue avec angoisse.

“Quand je me ballade avec mon ami maintenant, dit un jeune homme, on évite la foule et on marche du côté où il y a le moins de monde. On évite aussi les endroits bondés. partout on voit des policiers.Tout le monde est nerveux. Et nous aussi. Je vis près de Taksim, et j’ai peur.”

Outre le traumatisme, les retombées seront aussi économiques pour la Turquie. L’une des destinations favorites des Russes fait peur à beaucoup de touristes, comme désormais la Tunisie ou l’Egypte.

“On ne veut pas que des attaques comme ça arrivent, ajoute un passant. On est jeune mais on est pas sûr de notre avenir. On a perdu l’espoir. Les propositions d’emploi, surtout dans le tourisme, ont baissé à cause du terrorisme”.

“Les attaques terroristes ont répandu la terreur en Turquie, conclut notre reporter Bora Bayraktar. Les gens essayent d‘éviter les endroits bondés. Les forces de sécurité ont pris des mesures de sécurité très importantes dans les endroits les plus sensibles des grandes villes.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le patriarche Kirill chez les manchots