DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat d'Ankara : le gouvernement turc accuse les Kurdes


monde

Attentat d'Ankara : le gouvernement turc accuse les Kurdes

Quelques œillets rouges en guise d’hommage. Ce matin le premier ministre turc Ahmet Davutoglu s’est rendu sur les lieux de l’attentat à la voiture piégée qui a fait 28 morts avant-hier à Ankara.

Le procureur d’Ankara a annoncé que l’enquête était déjà “presque bouclée”. 17 suspects ont été interpellés.
Pour le gouvernement turc, il n’y a aucun doute. Il accuse le Parti des travailleurs du Kurdistan ainsi que les milices kurdes de Syrie.

Saleh Muslim, chef du Parti de l’union démocratique nie ces accusations. Pour lui, les Kurdes n’ont rien à voir avec l’attentat de mercredi.

Sur le terrain en Syrie, l’armée turque continue de bombarder des zones contrôlées par les Kurdes dans le nord de la province d’Alep, près de la frontière turque.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Primaires US : Sanders rattrape Clinton