DERNIERE MINUTE

Attentat d'Ankara : le gouvernement turc accuse les Kurdes

Attentat d'Ankara : le gouvernement turc accuse les Kurdes
Taille du texte Aa Aa

Quelques œillets rouges en guise d’hommage. Ce matin le premier ministre turc Ahmet Davutoglu s’est rendu sur les lieux de l’attentat à la voiture piégée qui a fait 28 morts avant-hier à Ankara.

Le procureur d’Ankara a annoncé que l’enquête était déjà “presque bouclée”. 17 suspects ont été interpellés.
Pour le gouvernement turc, il n’y a aucun doute. Il accuse le Parti des travailleurs du Kurdistan ainsi que les milices kurdes de Syrie.

Saleh Muslim, chef du Parti de l’union démocratique nie ces accusations. Pour lui, les Kurdes n’ont rien à voir avec l’attentat de mercredi.

Sur le terrain en Syrie, l’armée turque continue de bombarder des zones contrôlées par les Kurdes dans le nord de la province d’Alep, près de la frontière turque.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.