DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Grèce de plus en plus isolée face au rejet des demandeurs d'asile afghans


Grèce

La Grèce de plus en plus isolée face au rejet des demandeurs d'asile afghans

Près de 5 000 demandeurs d’asile s’entassent à Idomeni, à la frontière greco-macédonienne. Parmi eux, des centaines d’Afghans que la République de Macédoine n’accepte plus de laisser passer depuis 48 heures.

“Quand on leur demande de nous laisser passer, ils nous disent que c’est temporaire. Mais ça fait quatre jours”, se lamente un homme.

“On ne veut pas de nourriture, on veut juste passer la frontière”, ajoute un autre.

L’ancienne république yougoslave affirme bloquer les Afghans en raison d’une démarche similaire de la Serbie, de la Croatie et de la Slovénie qui ont décidé de ne plus laisser passer ceux qu’elles considèrent comme des migrants économiques. Un effet domino qui laisse la Grèce seule face au problème.

Pour éviter des débordements à Idomeni, Athènes a bloqué le trafic des cars qui y acheminaient les migrants après leur arrivée des îles grecques au port du Pirée, 500 kilomètres plus au sud.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Jats paralysent le nord de l'Inde malgré un accord avec le gouvernement