DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kosovo : une présidentielle au goût de gaz lacrymogène


Kosovo

Kosovo : une présidentielle au goût de gaz lacrymogène

C’est un scrutin ponctué de tirs de gaz lacrymogène qui s’est déroulé au Kosovo.
Alors qu’un nouveau président a été élu dans l’enceinte du Parlement à Pristina ce vendredi, à l’extérieur, un affrontement a éclaté entre les forces de l’ordre et une centaine de manifestants armés de cocktails Molotovs.

Le nouvel homme fort du pays, Hashim Thaçi, hier ministre des Affaires étrangères et ancien Premier ministre du Kosovo, a certainement du sentir lui aussi ses yeux picoter.
Des élus de l’opposition, ont lancé du gaz lacrymogène dans l’hémicycle, un procédé dont ils sont coutumiers, réclamant depuis 5 mois la démission du gouvernement.

La pression s’est renforcée mercredi, une centaine de militants de l’opposition ayant décidé de camper devant l’assemblée kosovare.

Le nouveau président s’est quant à lui engagé à construire un nouveau Kosovo, européen et à “approfondir les relations avec les Etats-Unis”.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : les habitants d'Alep doutent du cessez-le-feu