DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Anders Behring Breivik poursuit l'Etat norvégien pour traitement inhumain


Norvège

Anders Behring Breivik poursuit l'Etat norvégien pour traitement inhumain

Retour devant la justice, ce mardi, pour Anders Behring Breivik.
Mais cette fois-ci, il tient le rôle de l’accusateur.
Celui qui a tué 77 personnes en juillet 2011 poursuit l’Etat norvégien pour traitement inhumain et dégradant en prison.
Selon lui, son placement à l’isolement depuis son arrestation, le 22 juillet 2011, jour du massacre, serait une forme de “torture”.
Son avocat évoque même des “séquelles évidentes” liées à ses conditions d’enfermement.
Le quotidien de Breivik en prison se résume à des contacts très surveillés avec le monde extérieur et des correspondances passées au crible par l’administration carcérale.

Selon le procureur général, qui défend l’Etat, il n’est pas totalement coupé de relations avec le monde extérieur et ses conditions de détention correspondraient aux critères fixés par la Convention européenne des droits de l’Homme.
Anders Breivik a été condamné à 21 ans de prison, la peine maximale dans le système pénal norvégien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

ExoMars en route vers la planète rouge