DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Panama Papers" : Porochenko affirme avoir agi en toute transparence


Ukraine

"Panama Papers" : Porochenko affirme avoir agi en toute transparence

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le scandale des “Panama Papers” a éclaboussé de nombreuses personnalités politiques, dont le président ukrainien Petro Porochenko. La fuite de documents, émanant du cabinet “Mossack Fonseca”, montre qu’il a ouvert en août 2014 une société offshore aux Îles Vierges britanniques. En déplacement à Tokyo, Petro Porochenko a nié toute fraude fiscale :

“Immédiatement après être devenu Président, j’ai déclaré avoir placé toutes mes affaires dans un organisme indépendant de gestion d’actifs, totalement transparent, et géré par la plus grande banque d’investissement du monde. Désormais, je peux citer cette banque, c’est la Banque Rothschild. Le Fonds commun de créances a des pratiques tout à fait normales, qui ne visent pas à minimiser l’impôt ou à se cacher. C’est apparu de manière totalement publique dans les médias ukrainiens, et cela a été enregistré à mon nom. Cette société n’ouvrait pas de compte bancaire. Cette société n’a pas reçu un centime de l’Ukraine. Le seul but, était une séparation transparente des affaires du président ukrainien de toute influence politique.”

Comme pour convaincre de sa sincérité, Petro Porochenko a même annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre l‘évasion fiscale : “J’envisage d’introduire une réforme importante qui rendra impossible l’utilisation de sociétés et de comptes offshore en Ukraine. C’est une partie significative de la prochaine étape de mon programme de réforme.”

La création d’une société offshore avait initialement pour but la vente de l’entreprise de confiserie Roschen, que Petro Porochenko avait promis de céder une fois élu président. Près de deux ans après son arrivée au pouvoir, il en est toujours le propriétaire.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hillary Clinton et Donald Trump distancés au Wisconsin