DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dilma Rousseff : le risque d'une destitution prend forme


Brésil

Dilma Rousseff : le risque d'une destitution prend forme

La présidente du Brésil Dilma Rousseff est plus que jamais face au risque d’une procédure de destitution.

65 députés d’une commission représentative ont deux jours avant de proposer un texte au Congrès.

Trente membres de la commission sont actuellement favorables à la destitution de la présidente brésilienne et ils sont conduits par le président de la commission, Jovair Arantes.

“Il y a des preuves sérieuses d’une conduite délibérée de la présidente de la république qui sape les institutions fédérales” a-t-il déclaré. “Ces écoutes préliminaires révèlent des erreurs suffisantes pour autoriser une procédure de destitution.”

Le texte de la commission doit être soumis la semaine prochaine à l’Assemblée. Si les deux tiers des députés le soutiennent, il appartiendra in fine au Sénat de décider si oui ou non il convient d’ouvrir un procès en destitution contre Dilma Rousseff, la présidente que l’opposition accuse d‘être mêlée au scandale de corruption Petrobras.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le Rwanda commémore les heures les plus sombres de son Histoire